Quel échangeur chimie privilégier pour la pétrochimie ?

L’optimisation énergétique conditionne l’efficacité des opérations pétrochimiques. Cela n’est possible que grâce à des équipements de transfert thermique comme l’échangeur chimie. De plus, il faut que celui-ci soit fiable et efficace. D’où la nécessité de bien choisir l’équipement à utiliser en pétrochimie. Ci-après les choix les plus judicieux en ce qui concerne les échangeurs de chaleur.

Les échangeurs chimie tubulaires pour une grande fiabilité

L’un des meilleurs choix d’échangeur chimie pour l’industrie de la pétrochimie est l’échangeur tubulaire. En effet, en pétrochimie, les équipements composant le système de transfert de chaleur se doivent d’être fiables. Pour cause, les fluides qui y circulent peuvent être explosifs, inflammables, voire dangereux pour l’environnement.

L’échangeur chimie tubulaire rassemble toutes les caractéristiques permettant de sécuriser le transfert de chaleur tout au long du processus de production, de transport et d’entreposage au sein d’une raffinerie.

Effectivement, l’échangeur tubulaire s’adapte aux besoins de l’industrie pétrochimique. Il peut être à tube droit, à tube en U à libre dilatation. Cet équipement offre également une excellente compacité, et ses canaux, généralement larges et lisses, sont souvent adaptables selon les fluides concernés.

Côté ergonomie, l’échangeur tubulaire peut être installé soit en position verticale, soit en position horizontale selon les besoins et la surface disponible. Enfin, il peut être fabriqué à partir de nombreux matériaux et résiste à une très haute pression (jusqu’à 500 bar).

Les échangeurs à plaques pour un coefficient d’échange élevé

échangeur chimie A côté des échangeurs tubulaires, l’industrie pétrochimique peut aussi avoir recours à des échangeurs chimie à plaques. Ce modèle est souvent plébiscité pour son efficacité thermique. Effectivement, l’échangeur thermique à plaque offre un coefficient d’échange élevé grâce à la grande surface qu’elle permet de couvrir.

Outre cela, en pétrochimie, l’échangeur de chaleur à plaques garantit de faibles pertes de charges. Ce qui est avantageux pour l’industrie, quelle que soit l’étape du process concernée. Tout comme l’échangeur tubulaire, ce modèle peut aussi être fabriqué à partir de toute une variété de matériaux. Il faut tout simplement tenir compte des besoins de l’industrie et de la nature des fluides à traiter.

L’un des plus grands avantages de l’échangeur chimie à plaques, c’est aussi le fait qu’il s’agit d’une véritable solution sur mesure. En fait, en fonction des besoins, les diverses plaques, les géométries, ainsi que les espacements entre elles permettent d’adapter l’équipement au processus.

Avec un échangeur à plaques, les professionnels de l’industrie pétrochimique n’ont pas à faire des compromis entre l’efficacité thermique, la capacité de nettoyage, la résistance à l’encrassement et les baisses de pression. Voilà donc un équipement essentiel pour tous les process au sein d’une industrie pétrochimique.

Les applications des échangeurs thermiques en pétrochimie

Le secteur de la pétrochimie est un domaine constamment soumis à des contraintes. Outre les caractéristiques des fluides qui peuvent être dangereuses, la quête de performance est aussi un enjeu considérable. Chaque étape du process est essentielle pour atteindre cette efficacité.

Or, au sein d’une industrie de pétrochimie, presque chaque étape de production requiert l’usage d’un échangeur chimie. Ci-après les principales applications d’un échangeur chimique en pétrochimie.

Durant la phase de raffinage

A ce stade du process, l’industrie pétrochimique se sert d’échangeur de chaleur en tant qu’évaporateur et condenseur. L’équipement est aussi utilisé pour refroidir les eaux de lavage de gaz (aussi appelé eau de quench).

Aussi, un échangeur peut être utilisé en tant que récupérateur sur le lavage de gaz aux amines.

Avant que les hydrocarbures ne soient utilisés

Préalablement à l’usage des hydrocarbures comme source d’énergie, l’échangeur chimie joue aussi plusieurs rôles :

  • Réchauffage de gaz naturel afin d’éviter le gel ;
  • Diminution de la viscosité des combustibles en les réchauffant. Il peut s’agir de gasoil, de fuel-oil, de kérosène ou encore de crude oil ;

  • L’échangeur chimie permet aussi de réchauffer l’émulsion de bitume.

Par ailleurs, il convient de noter que le refroidissement d’huile de turbine hydraulique ou de transformateur est aussi assuré par l’échangeur thermique.

De plus, quelle que soit son utilisation dans le domaine de la pétrochimie, l’échangeur thermique requiert toujours une conception et un dimensionnement adaptés. C’est surtout cette fabrication sur mesure qui garantit sa fiabilité, sa grande résistance et sa longévité.

Echangeur génie climatique
Prev

Echangeur génie climatique et séparation de réseaux, comment ça marche ?