Comment se passe l’entretien echangeur genie climatique ?

Les différentes installations dans l’industrie chimique ou encore dans le génie climatique nécessitent un entretien fréquent. Elles doivent répondre à certaines normes et à certaines exigences de qualité. Parmi elles, il y a les échangeurs de chaleur qui assurent différentes fonctions. Ces dispositifs exigent de la maintenance pour une meilleure efficacité et pour préserver leur performance. Pour ce faire, cet entretien peut être compliqué en fonction du modèle choisi. Il requiert souvent un démontage avec un déjointage, un nettoyage chimique ou à haute pression. Sans oublier que ce nettoyage nécessite beaucoup de minutie pour prévenir toute dégradation. Alors, comment se déroule l’entretien echangeur genie climatique ? Quelles sont les étapes à suivre et les produits à utiliser ?

Quel type d’échangeur de chaleur employé en génie climatique ?

Avant de parler d’entretien, il est important de connaître les échangeurs thermiques existants en génie climatique. En général, vous pouvez y trouver des échangeurs tubulaires et ceux à plaques. Ceux à tubes sont pratiques et existent en différentes dimensions. Toutefois, les plus prisés dans ce domaine sont les dispositifs à plaques. Faciles à maintenir, ils satisfont un certain niveau de performance. D’ailleurs, vous avez différents modèles d’échangeurs à plaques comme ceux à plaques brasées. Ces derniers disposent de plaques striées très performantes et sont faits avec du cuivre, de l’acier ou du nickel. L’entretien echangeur genie climatique à plaques brasés est simple. Ce dispositif présente un faible encrassement et ne possède pas de joints, ce qui facilite son nettoyage.

Par ailleurs, les modèles d’échangeurs ne se limitent pas à ceux à plaques ou à tubes. Il existe des dispositifs à plaques spiralées pouvant supporter des fluides visqueux et possédant une propriété auto-nettoyante. Il y a également des échangeurs platulaires, à bloc et rotatifs.

Comment réaliser la maintenance d’un échangeur à plaques ?

Vous disposez d’échangeur à plaques pour vos installations en génie climatique ? Pour son nettoyage, plusieurs techniques se présentent à vous. En fonction du modèle, vous pouvez procéder à un entretien manuel ou automatique ou semi-automatique. Comment procéder à l’entretien echangeur genie climatique ? Pour trouver la technique appropriée à utiliser, il convient avant tout de se référer aux consignes du fabricant. Il pourra vous indiquer si le nettoyage peut se faire manuellement ou non. Dans le cas contraire, vous pouvez toujours confier cette tâche à certaines sociétés spécialisées. En outre, il est aussi essentiel de détecter la présence d’incrustations ou de dépôts au sein du dispositif.

Que faire en cas de dépôts ?

echangeur genie climatique Si vos échangeurs thermiques à plaques contiennent des dépôts, vous pouvez procéder à un nettoyage manuel. Pour ce faire, utilisez une brosse en nylon avec de l’eau tiède. Attention, cette technique nécessite le démontage des plaques, cela doit se faire minutieusement.

Un autre moyen se présente également à vous, il s’agit de vous servir d’un jet à haute pression. Tâchez juste de le faire de manière perpendiculaire aux plaques. Prenez aussi soin de ne pas dépasser la pression de 30 bars.

Si la technique ne s’avère pas être opérationnelle, vous pouvez procéder à la méthode de l’échangeur fermé. Il suffit d’y envoyer une solution de nettoyage au lieu de fluides. Elle doit circuler au niveau de toutes les plaques pour retirer les dépôts posés, avant de la faire ressortir. Après la solution nettoyante, envoyez-y de l’eau pour éliminer toutes les traces laissées par la première.

Comment éliminer les incrustations grasses ou les impuretés ?

Vous détectez des incrustations grasses ou encore des incrustations bactériologiques ? Dans ce cas, l’entretien echangeur genie climatique passe par un lavage chimique. En d’autres termes, il suffit de le laisser plonger dans une cuve contenant de l’acide nitrique à 4 %. Ce composé doit posséder une température à 60° C et le bain dure environ une journée. Une autre alternative existe : l’utilisation de la soude caustique à 4 % avec une température de 80° C. Toutefois, pour les modèles à plaques et joints, il est préférable de retirer les joints.

Procéder à un nettoyage à haute pression

Pour réaliser l’entretien echangeur genie climatique, certaines sociétés utilisent la technologie haute pression. Ici, les pressions peuvent atteindre jusqu’à 3000 bars afin d’assurer un nettoyage complet. Cette méthode fonctionne sur la majorité des différents échangeurs de chaleur : spiralés, tubulaires ou à plaques. Elle permet aussi d’éliminer différents dépôts et ne requiert pas l’usage de produit chimique. Toutefois, cette technique doit être confiée à des professionnels. En cas de mauvaise maîtrise, elle risque d’endommager votre dispositif.

Mode de nettoyage echangeur platulaire

Dans l’industrie génie climatique, il est possible de trouver un échangeur platulaire. Ce dernier possède une meilleure performance thermique et est très solide. Il est même fonctionnel pour une sous-station à eau surchauffée. L’entretien echangeur genie climatique est simple à réaliser. Il contient moins d’encrassement et ne dispose pas de joints sur sa surface d’échange. Ce dispositif s’ouvre aisément grâce à ses portes montées, ce qui facilite son nettoyage. Ainsi, il est possible d’effectuer un entretien à haute pression.

Comment effectuer l’entretien d’un échangeur tubulaire ?

Si vous disposez d’un échangeur de chaleur à tubes, son nettoyage doit se faire fréquemment. Les incrustations ou les dépôts risquent de bloquer le noyau du tube. Cela aura donc pour effet de diminuer le niveau de débit et de réduire l’efficacité du dispositif. L’entretien echangeur genie climatique tubulaire passe donc par quelques étapes. Le nettoyage se fait à l’aide de quelques outils. Il requiert une lance à main, un tuyau, un produit chimique ou un nettoyeur vapeur. Il nécessite aussi le retrait des couvercles d’extrémité et des tubes.

echangeur chimie
Prev

Comment choisir un echangeur chimie adapté à son activité ?

normes en chaudronnerie
Next

Les normes en chaudronnerie, découvrez les lois et les réglementations qui encadrent le métier !