Comment choisir un echangeur chimie adapté à son activité ?

Les aliments, les médicaments ou les carburants sont indispensables pour bon nombre de personnes. La grande majorité des éléments utilisés au quotidien proviennent de la chimie. Ce secteur ne cesse d’être innovant et ses produits s’utilisent dans de nombreux domaines.

Partout dans le monde, la demande en solutions via des produits chimiques ne cesse d’augmenter. Les industries en chimie se lancent donc un défi de satisfaire les besoins sans épuiser les réserves naturelles. Pour ce faire, elles se lancent dans l’utilisation d’énergies renouvelables. Pour cette raison, elles investissent dans des solutions pratiques comme un echangeur chimie. Cependant, avec les différents modèles de ces dispositifs existant actuellement, lequel choisir ? En chimie, pour trouver le matériel adéquat, assurez-vous de répondre à certaines questions.

Quel est le type d’échangeur souhaité ?

Avant de passer directement au choix de votre échangeur, demandez-vous quel modèle vous recherchez. Les fabricants proposent une large gamme d’echangeur chimie. Ainsi, vous pouvez trouver différents modèles en fonction du dispositif recherché.

Il y a les échangeurs tubulaires qui sont les plus courants sur le marché. Avec leurs tubes intégrés dans une calandre, ils sont accessibles en grandes dimensions. Ces dispositifs peuvent supporter des fluides avec des pressions et des températures élevées. Vous pouvez aussi trouver des échangeurs à plaques, qui offrent un meilleur coût et moins d’encombrement. Ici, les fluides passent dans des plaques métalliques. Ce type d’echangeur chimie dispose de plusieurs plaques entreposées entre elles. Parmi les échangeurs de chaleur à plaques, il existe différentes variétés :

  • Ceux à plaques et joints qui sont très compacts et peuvent contenir plusieurs plaques. Ils s’apprécient par leur efficacité énergétique et par sa facilité d’entretien ;

  • Les dispositifs à plaques soudés qui fonctionnent presque comme ceux à plaques et joints. Ils arrivent à transporter des fluides avec des différences de températures importantes ;

  • Les échangeurs à plaques brasés. Aussi connus pour leur compacité, certains parviennent à supporter une pression à 140 bars. Ils ont également une meilleure efficacité énergétique et sont simples à nettoyer ;
  • Les échangeurs à surface secondaire : ils possèdent généralement des ailettes entre les plaques. Leurs matériaux diffèrent en fonction de leur application.

Par ailleurs, à plaques ou tubulaires, il est toujours possible d’avoir un modèle sur-mesure de ces échangeurs thermiques.

Quelles sont ses conditions de fonctionnement ?

echangeur chimieLors de la recherche de votre echangeur chimie, il est avant tout important de connaître son fonctionnement. En effet, il doit correspondre à sa fonction. De ce fait, vous devez vous renseigner sur ses caractéristiques techniques. Quels types de fluides peuvent circuler dans chacun de ses côtés ? Est-ce solide, liquide, eau propre ou sale ? Quel traitement assure-t-il ? Quelle température parvient-il à supporter ? Quelle est la pression au niveau de son entrée et de sa sortie ? Profitez-en également pour demander au fabricant ses différentes propriétés : chimiques et physiques. N’hésitez pas à poser toutes les questions relatives à son fonctionnement !

Qu’en est-il de sa productivité et de son efficacité ?

Pendant la quête de votre echangeur chimie, il est important de se renseigner sur deux points importants. Il s’agit de son efficacité énergétique et de sa productivité. La première se mesure en fonction de son rendement et de sa température. Elle s’appuie alors sur la conductivité de ses matériaux et sur la perte de chaleur. Sachez que l’efficacité énergétique influence la productivité du dispositif.

Quant à la productivité, elle se calcule par le rapport entre la production et les ressources consommées. Assurez-vous donc qu’il offre une meilleure production avec un moindre coût. Elle garantit l’optimisation de chaque procédé et des différents éléments du dispositif. Avec une meilleure productivité, vous pouvez être sûr d’avoir un excellent retour sur investissement.

Quels sont les entretiens et les maintenances à réaliser ?

Pour améliorer vos produits industriels en Chimie, vous devez assurer fréquemment l’entretien et la maintenance des équipements utilisés. L’echangeur chimie n’échappe pas à cette règle. Si vous souhaitez avoir des produits de qualité, il est nécessaire de le nettoyer. De ce fait, renseignez-vous sur le mode de maintenance de cet équipement. Est-il facile à entretenir ou devrez-vous utiliser des solutions de nettoyage spécifiques ? Souvenez-vous que s’il est compliqué, le coût de nettoyage risque d’être assez élevé. Lors de l’achat, tâchez de bien connaître les contraintes d’installation du dispositif choisi. En cas de mauvais montage, l’échangeur risque de se dégrader. Cela pourra également être coûteux lors de sa maintenance.

N’oubliez pas les coûts !

Le prix d’un echangeur chimie varie en fonction de ses caractéristiques et de son modèle. Si vous disposez d’un budget limité, ne vous contentez pas uniquement de vous informer sur le prix de l’échangeur. Pensez aussi à son coût d’installation et aux autres équipements nécessaires pour celle-ci. Dans ce cas, vous pouvez vous attendre à de mauvaises surprises. Par ailleurs, ne vous laissez pas non plus tenter par un échangeur thermique cher. Vérifiez juste qu’il puisse remplir la fonction souhaitée.

Energie renouvelable et échangeur environnement
Prev

Energie renouvelable et échangeur environnement, quel avenir ?

echangeur genie climatique
Next

Comment se passe l'entretien echangeur genie climatique ?