Quels sont les domaines d’application echangeur chimie ?

Le secteur de l’industrie chimique contribue à une part non négligeable dans la croissance économique de nombreux pays. Il est la source de plusieurs produits indispensables au quotidien. D’ailleurs, pour fonctionner, il use de nombreux équipements industriels comme un échangeur de chaleur. Celui-ci contribue particulièrement dans le réchauffement ou encore dans le refroidissement de certains fluides. Il satisfait bon nombre d’équipements industriels. Il peut ainsi être de différents types en fonction du domaine d’application echangeur chimie. Ce dispositif intervient, en effet, dans différents domaines de la chimie. Il s’utilise dans la chimie organique et minérale, en biotechnologie, en chimie fine ou encore en pétrochimie.

Le rôle d’un échangeur de chaleur en chimie organique et minérale

Les procédés de chimie organique ou de chimie minérale passent par différentes phases. Plusieurs de ces étapes sollicitent l’utilisation d’un échangeur thermique. Celui-ci assure les opérations de refroidissement, de réchauffage ou de condensation. Il intervient aussi dans les étapes de l’évaporation ou encore de séchage. L’application echangeur chimie minérale et organique participe donc dans différents procédés. Ce dispositif reste pratique dans l’industrie des polymères, par exemple, pour la fabrication de l’oxyde de propylène. Il s’utilise dans le domaine de la chimie des engrais, dans l’ammoniac, pour les solvants organiques ou pour les acides gras. Son modèle ainsi que son dimensionnement varient d’un procédé à un autre.

Quels sont les avantages de ces échangeurs dans ce domaine ?

Pour le secteur de la chimie organique et minérale, des entreprises proposent des échangeurs thermiques. Ces derniers passent généralement par des services stricts pour garantir la qualité des produits créés. Ils s’adaptent à différents fluides mêmes les plus visqueux et les plus salissants. Ces appareils présentent également un coefficient d’échange élevé avec moins de pertes de charge. Ce dispositif participe alors à différents processus. Il intervient dans la désurchauffe ou dans le sous-refroidissement. Il agit comme un vaporiseur, un réchauffeur de carburants et participe à la production d’eau chaude.

L’application echangeur chimie en biotechnologie

echangeur chimie L’application echangeur chimie est assez large. Ce dispositif assure différents processus auprès de la chimie verte et de la biotechnologie. Ce secteur se reconnaît par son utilisation de matières premières animales ou végétales contrairement aux sources d’énergie fossiles. Cela est utile pour fabriquer des produits finis biosourcés comme des biocarburants, des plastiques ou des résines. Ce domaine de la chimie encourage également la diminution de l’empreinte carbone. Dans une bio-raffinerie, il existe différentes voies de valorisation possibles comme la conversion thermochimique ou la voie biochimique. Néanmoins, tous ces différents procédés requièrent l’utilisation d’équipements de qualité.

Comment intervient ce dispositif dans ce domaine ?

Il existe différents types d’échangeurs de chaleur : en tubes ou à plaques. Ils se diffèrent en fonction de l’utilisation et possèdent leur propre dimensionnement. En sollicitant l’application echangeur chimie verte et biotechnologie, ce dispositif assure plusieurs fonctions. Il permet l’extraction, la fermentation, la méthanisation, la fragmentation ou l’épuration. Il intervient également dans la phase de distillation, de gazéification ou de rectification.

Dans le domaine de la chimie fine et pharmaceutique

Un autre domaine de la chimie nécessitant l’usage d’un échangeur thermique est la pharmaceutique et la chimie fine. Cette dernière, aussi connue sous le nom de chimie de spécialité, élabore des produits spécifiques pour différents domaines. La chimie pharmaceutique, quant à elle, crée des molécules, qui sont des principes actifs des médicaments. Les produits de ces domaines s’obtiennent via différents procédés de synthèse nécessitant énergie, bonne gestion de l’eau et sécurité. Ces procédés exigent aussi différentes phases d’échange thermique pour une meilleure productivité. C’est donc là qu’intervient les échangeurs de chaleur. A plaques et/ou tubulaires, l’application echangeur chimie diminue les coûts de production. Cela offre également une bonne optimisation de chaque procédé.

Dans le domaine pharmaceutique ou dans la chimie fine, les échangeurs thermiques participent à différentes opérations. Ils s’utilisent dans des opérations de condensation, de refroidissement ou de réchauffage. Ces dispositifs interviennent aussi dans les opérations de séchages et d’évaporation. De ce fait, ils peuvent contenir des fluides de différentes natures et avec des circulations différentes. Cependant, les échangeurs utilisés doivent être de meilleure qualité et présentent différentes dimensions en fonction des opérations réalisées.

Son utilisation dans la pétrochimie

Dans l’industrie de la pétrochimie, les échangeurs thermiques contribuent à plusieurs processus de fabrication. D’ailleurs, ici, les produits sollicités se trouvent être le gaz naturel et le pétrole. Les procédés réalisés nécessitent donc un maximum de sécurité et des échanges de chaleur pour certaines contraintes environnementales. Dans ce cas, les échangeurs utilisés peuvent être tubulaires ou à plaques. Cependant, les dispositifs à tubes sont les plus sollicités. Ils doivent respecter tous les critères de fiabilité étant donné le risque des fluides contenus. En effet, ils sont dangereux et très explosifs.

Ici aussi, l’application echangeur chimie dans ce domaine est diverse. Ce dispositif sert d’évaporateur, de condenseur, de récupérateur ou de refroidisseur. Il participe dans différentes étapes :

  • La transformation des fluides ;
  • Le transport des sources d’hydrocarbures.
echangeur agro industrie
Prev

Echangeur agro-industrie, les différents modèles existants selon leur application

Energie renouvelable et échangeur environnement
Next

Energie renouvelable et échangeur environnement, quel avenir ?