Quelques définitions pour comprendre le fonctionnement echangeur oil et gaz

Durant ces dernières années, la population mondiale a largement augmenté. La croissance de la population mondiale engendre cependant, une augmentation de demandes, notamment en énergie. Alors, si les ressources naturelles commencent à se raréfier, comment satisfaire ces demandes ? Les industries se lancent alors dans l’utilisation d’installations industrielles à base d’énergies renouvelables et dans la réduction de gaspillage. Dans cette perspective, elles décident toutes de recourir à des échangeurs thermiques. Ces derniers interviennent dans le système de chauffage ou encore dans la climatisation. Ils possèdent même une action importante au niveau des industries : pétrolière et gazière. Mais pourquoi tant d’intérêts pour ces dispositifs ? Ci-après donc quelques explications sur leur mode de fonctionnement et leur apport.

Echangeur thermique, de quoi il s’agit exactement ?

L’échangeur de chaleur assure la conductivité thermique ou l’échange de chaleur entre deux fluides. Le premier fluide se chargera du transfert d’énergie calorifique vers un autre. Ce dernier pourra ainsi alimenter certains équipements comme un radiateur. En général, le premier fluide s’appelle fluide primaire ou chauffant, le second se nomme fluide froid. Ce dispositif peut se former de différents matériaux comme de l’acier, de l’inox ou encore de cuivre. Il évite le mélange des deux fluides, de même nature ou non, pour une productivité optimale. Pour le bon fonctionnement echangeur oil et gaz, cet équipement intègre alors un élément conducteur.

Dans toutes les industries, y compris dans les industries gazières et pétrolières, l’échangeur de chaleur dispose de différentes applications. Il assure le refroidissement, l’évaporation ou le réchauffage d’un fluide. Il contribue à l’émission thermique et à sa captation pour une valorisation d’énergie dans les industries. Ce dispositif participe à la restitution de la chaleur ou à la dissipation thermique. Il déshumidifie aussi le gaz.

Quelle est l’importance des échangeurs dans ce secteur ?

fonctionnement echangeur oil et gaz L’importance du bon fonctionnement echangeur oil et gaz se justifie par les rôles de ce dispositif dans ce domaine. Les industries, gazières et pétrolières, souhaitent satisfaire les attentes en produits raffinés. Pour cela, elles optent pour des installations pratiques avec des solutions renouvelables. En effet, ces industries consomment beaucoup d’eau et d’énergie. Le recours à des équipements renouvelables est alors nécessaire pour contribuer à l’amélioration de l’empreinte carbone. Ils s’adressent surtout aux dispositifs utilisés lors de l’extraction, du raffinage, du stockage ou encore de la distribution. Pour cette raison, les sociétés proposent des solutions de transfert thermique comme des échangeurs de chaleur. Pour le traitement de gaz, ce type de dispositifs intervient dans l’étape de la compression. Le fonctionnement echangeur oil et gaz varie en fonction du modèle utilisé.

Quels sont les gaz traités ?

Une industrie gazière traite différents types de gaz. Il s’agit entre autres de gaz naturels ou de fossiles, de gaz dans l’air, de gaz de combustion. Elle peut aussi traiter les gaz de synthèse ou ceux provenant de la méthanisation. Pour tous ces procédés, les échangeurs thermiques doivent satisfaire certaines conditions. Ils doivent disposer d’une meilleure efficacité thermique, engendrer peu de pertes de charge ou supporter une haute pression. Concernant le fonctionnement echangeur oil et gaz, celui-ci participe dans la compression et dans différents processus de production. Ce dispositif participe également au réchauffage de carburants, à la production d’eau chaude ou comme vaporiseur.

Comment fonctionne généralement ce dispositif ?

Le mode de fonctionnement echangeur oil et gaz est tout simple. Il fait intervenir deux fluides : primaire et secondaire. Etant de même nature ou non, ces derniers circulent au travers de parois séparées pour favoriser l’échange de chaleur. Cette circulation peut être à contre-courant, à co-courant ou à courant croisé. Cela implique donc une différence de température au niveau de ces fluides. Il visera avant tout à chauffer le fluide primaire via l’énergie produite pendant la combustion du gaz ou pendant les résistances électriques. Cette énergie peut aussi provenir de l’énergie solaire récupérée. Il se chargera ensuite de transférer sa chaleur au fluide secondaire. Ce dernier servira à l’alimentation de circuit de chauffage ou encore à la production d’eau chaude.

Quel est le rendement offert par cet échangeur ?

Un des avantages de l’échangeur est son rendement. De quoi s’agit-il réellement ? Comment se déroule le fonctionnement echangeur oil et gaz pour offrir un meilleur rendement ? Ce dernier représente le ratio entre la puissance émise et celle obtenue s’il n’y avait pas de pertes de chaleur. De ce fait, son résultat est appréciable avec moins de perte de chaleur et un meilleur échange de chaleur. Dans la réalité, ce rendement peut tourner autour de 100 %, car il y a peu de pertes de chaleur.

Comment déterminer l’efficacité d’un échangeur de chaleur oil et gaz ?

La mesure du bon fonctionnement echangeur oil et gaz ne se base pas uniquement sur son rendement. Elle peut aussi se mesurer via l’efficacité énergétique du dispositif. Celle-ci détermine la puissance de l’équipement par rapport à ce qu’il pourrait émettre, notamment avec une circulation à contre-courant. En général, elle se situe souvent entre 0,5 et 0,6.

Si vous souhaitez évaluer les performances de l’échangeur, vous pouvez aussi vous appuyer sur certains critères. Pensez à analyser le coefficient de transfert thermique, l’écart de température présenté, sa convection et sa capacité thermique.

echangeur industrie lourde
Prev

Sidérurgie et métallurgie, les applications de l'echangeur industrie lourde

échangeur agro industrie liquide/liquide
Next

Comment reconnaître un échangeur agro industrie liquide/liquide performant ?