Sidérurgie et métallurgie, les applications de l’echangeur industrie lourde

Le métal est très présent dans les industries, notamment en industrie lourde comme la métallurgie et la sidérurgie. D’ailleurs, ce secteur fait partie des plus stratégiques dans de nombreux pays. Son marché est en constante évolution, ce qui pousse certaines entreprises à investir dans des installations de qualité. En cherchant constamment l’innovation, les industries décident de miser sur des technologies poussées. N’oubliez pas que ce domaine fait partie de ceux très énergivores et produisant beaucoup de chaleur. L’investissement dans des échangeurs thermiques s’avère donc être pratiques dans ce secteur. De plus, les applications de l’echangeur industrie lourde sont diverses.

L’intérêt de l’utilisation de l’échangeur dans ce domaine

Les échangeurs thermiques possèdent un grand rôle dans l’industrie lourde en général. Ils interviennent surtout dans le processus de fabrication des métaux et des alliages. Leur utilisation permet de préserver les bains à une bonne température. Ces dispositifs assurent aussi le réchauffage et le refroidissement des fluides dans chaque phase de production. Un échangeur à plaques soudées reste, par exemple, très pratique pour refroidir après les chaleurs engendrées par les machines. En plus, il supporte parfaitement toutes sortes de fluides et résiste à différentes contraintes. Ce modèle possède également une meilleure performance et est compact.

Les applications de l’echangeur industrie lourde dans la sidérurgie et dans la métallurgie

echangeur industrie lourdeLa sidérurgie s’intègre dans l’industrie métallurgique. Dans ce domaine, les alliages et les métaux se mettent beaucoup en avant. Il englobe tous les travaux autour du fer ou encore des alliages. D’ailleurs, les machines employées usent de beaucoup de chaleur pour la transformation du fer. En effet, ce dernier nécessite un chauffage allant jusqu’à plus de 1200 degrés. Pour être transformée en acier, la fonte liquide passe par un four chauffé à 1600 degrés. Tout ce processus nécessite donc une température hautement élevée. Ce secteur se spécialise également dans la fabrication de matériaux de construction ainsi que de tôles. Cela offre donc un large domaine d’utilisations en bâtiments publics, en aéronautique ou encore en agro-alimentaire.

Compte tenu de cette praticité, les applications de l’echangeur industrie lourde dans ce domaine sont vastes. Ce dispositif contribue à la préservation de la température au niveau des bains de traitement de surface. Il sert de refroidisseur de bain de phosphatation, de water-jacket et d’eau de bac de trempe. Il intervient dans la galvanisation et dans le circuit process. En sidérurgie et métallurgie, un échangeur thermique sert de réchauffeur de carburants et d’évapo-condenseur.

Quels sont les autres domaines d’applications de l’echangeur industrie lourde ?

Dans l’industrie lourde, les échangeurs de chaleur ne sont pas uniquement utiles en sidérurgie et en métallurgie. Ces solutions infiltrent d’autres domaines comme la papeterie, la cokerie ou les industries minières.

Quelle place tiennent ces équipements en papeterie ?

Les solutions d’échangeurs thermiques dans le domaine de papeterie assurent plusieurs fonctions. En général, les fluides traités sont riches en fibres. Ces dispositifs interviennent sur la liqueur noire provenant de ces fibres, particulièrement de leur cuisson. Ils récupèrent leur énergie afin de contribuer à leur valorisation. Ces équipements réchauffent et refroidissent les eaux blanches, ou les eaux permettant de laver le papier. Ils permettent de traiter les effluents avant leur rejet et servent de filtrat.

Par ailleurs, malgré les nombreuses applications de l’echangeur industrie lourde, chaque dispositif se diffère en forme. Ceux en papeterie possèdent une dimension adaptée à la teneur en MES contenues dans les fluides qu’ils traitent. Ils doivent aussi répondre à certaines contraintes, notamment en termes de maintenance.

Le fonctionnement des échangeurs dans la cokerie

La cokerie favorise la production de coke, puis de fonte, une matière fortement sollicitée en sidérurgie. Cette fonte sera, par la suite, traitée pour devenir un acier. Le coke permet aussi de produire de la fonte en cubilot et de ferroalliages. Mais pour ces traitements et cette fabrication, les industries usent de solutions thermiques comme des échangeurs de chaleur. Ces derniers limitent l’encrassement au niveau des équipements industriels utilisés dans la cokerie. Il existe également d’autres applications de l’echangeur industrie lourde dans ce domaine. Ces dispositifs procèdent à l’extraction de benzène, d’ammoniac et de sulfure d’hydrogène. Ils facilitent également l’extraction de l’huile se trouvant dans le gaz de coke. Cette solution s’utilise pour refroidir le gaz, réchauffer la solution de zinc et pour récupérer les énergies sur les acides.

Comment interviennent ces dispositifs dans les industries minières ?

Un autre domaine de l’industrie lourde sollicitant les échangeurs thermiques est l’industrie minière. D’ailleurs, aujourd’hui, bon nombre d’activités industrielles reposent sur les activités extractives. Cette industrie possède un grand rôle dans l’environnement, dans l’économie voire dans les aspects sociaux des pays. Pour la bonne réalisation des activités dans le secteur minier, certaines sociétés proposent des équipements fiables et performants. Ils commercialisent entre autres des échangeurs thermiques adaptés pour le réchauffage de combustibles. Les applications de l’echangeur industrie lourde dans ce domaine se concentrent sur la récupération des énergies des acides. Ce dispositif s’utilise aussi pour la concentration de cuivre et d’uranium.

En outre, plusieurs types d’échangeurs peuvent être employés dans ce secteur comme l’échangeur platulaire ou celui spiralé.

echangeur oil et gaz
Prev

A quelle fréquence entretenir un echangeur oil et gaz ?

fonctionnement echangeur oil et gaz
Next

Quelques définitions pour comprendre le fonctionnement echangeur oil et gaz