En quoi consiste le métier de chaudronnier industriel ?

La chaudronnerie industrielle est une branche de l’industrie dédiée à la fabrication d’équipements industriels à partir de feuille de métaux (cuivre, inox, acier…), de profilés et de tubes. Etre chaudronnier est ainsi un métier très recherché. En effet, les besoins des industries en équipements de chaudronnerie sont constants, voire croissants. D’ailleurs, avec la transition énergétique qui s’opère dans de nombreux secteurs, les chaudronniers sont amenés à fabriquer et à proposer des technologies adaptées à l’exploitation des énergies renouvelables. Mais en quoi consiste vraiment le métier d’un chaudronnier industriel ? Quelles sont ses missions et quelles compétences doit-il avoir ? Ci-après les réponses !

Quelles sont les missions d’un chaudronnier industriel ? Que réalise-t-il ?

Un chaudronnier industriel n’a rien à voir avec le chaudronnier d’antan qui concevait des chaudrons. Effectivement, le chaudronnier « moderne » est un professionnel qui travaille le métal pour lui donner la forme souhaitée. Il peut fabriquer une seule pièce ou bien diverses pièces qui, lorsqu’elles seront assemblées, seront destinées à la petite ou à la grosse chaudronnerie.

Le chaudronnier est donc un technicien dont les travaux peuvent varier. Il peut prendre en main la réalisation d’une chaudière d’une centrale nucléaire et celle d’une citerne agricole. En même temps il peut œuvrer pour une construction navale, fabriquer des mâts d’éolienne ou une cuverie d’usine. Les réalisations d’un chaudronnier industriel peuvent être à base de cuivre, d’acier, d’aluminium, d’alliage ou encore d’autres matériaux qu’il peut manier et transformer. Ce technicien industriel peut travailler dans un atelier de chaudronnerie ou sur site. Cette dernière option est valable lorsque la construction qui lui est confiée est trop imposante ou qu’elle requiert un travail in situ. Comme la construction de paquebots ou de centrales nucléaires par exemple.

Dans le cadre de son métier, un chaudronnier industriel travaille sur un projet selon trois étapes bien distinctes : la conception, le suivi sur le chantier et la maintenance des équipements industriels.

Dans quel secteur le chaudronnier industriel peut-il exercer son métier ?

chaudronnier industriel Bien qu’assez méconnue, la chaudronnerie est présente partout. Le chaudronnier industriel peut proposer ses services et ses savoir-faire à de nombreux secteurs industriels.

  • L’agro-alimentaire – il s’agit sans doute du secteur d’activité qui dégage le plus de demande en équipements industriels. Ceux-ci vont surtout servir au traitement et au stockage des denrées alimentaires. Le chaudronnier peut ainsi leur fabriquer des silos, des autoclaves, des machines pour calibrer les produits ou encore des cuves de stockage.

  • La chimie – ici encore, le chaudronnier industriel peut concevoir, installer et assurer la maintenance de cuves de stockage de fluides, des réacteurs, des tuyauteries de transport et des broyeurs utilisés durant le processus de fabrication de produits chimiques.

  • L’énergie – la chaudronnerie industrielle est nécessaire que ce soit pour l’extraction et la transformation des sources d’énergie fossiles ou l’exploitation des sources d’énergie renouvelables. En effet, les chaudronniers peuvent réaliser des turbines, des tuyères, des mâts ou encore des cuves de réacteurs et des chaudières pour tout le secteur de l’énergie.

  • L’aéronautique – dans ce domaine, les chaudronniers industriels sont amenés à fabriquer et à façonner les structures des avions.

Les techniciens chaudronniers peuvent également fabriquer des pièces et des équipements pour l’industrie automobile et l’industrie navale. En général, le travail est effectué en équipe.

Les compétences et les qualités d’un bon chaudronnier

Le métier de chaudronnier industriel requiert certaines compétences et savoir-faire spécifiques. Un bon chaudronnier doit ainsi avoir la faculté de représentation spatiale lui permettant une réalisation précise et adaptée aux besoins et contraintes des usines et industrie. Il y a aussi la précision et la maîtrise des outils informatiques spécifiques à son métier.

En somme, le technicien chaudronnier doit être en mesure de :

  • effectuer des calculs et faire de la géométrie ;
  • lire un plan en deux et trois dimensions ;
  • se représenter les plans et les formes dans l’espace ;
  • maîtriser les commandes numériques ;
  • manier les machines dédiées à la réalisation de ses opérations ;
  • maîtriser et respecter les normes de sécurité relatives à sa profession.

Le chaudronnier doit aussi être habile manuellement, autonome et méticuleux du fait que son métier exige une très grande précision. Enfin, il doit également avoir de l’endurance physique car son métier se pratique souvent debout, dans des ateliers bruyants. Bien évidemment, une bonne capacité à travailler en équipe est également nécessaire.

Les formations suivies par un chaudronnier industriel

Pour accéder au métier de chaudronnier industriel, il existe de nombreuses possibilités de formation à tous les niveaux. Dès la sortie du collège, les étudiants peuvent opter pour un CAP réalisation en chaudronnerie ou soudage. Ce diplôme s’obtient après deux ans de formation. Pour des postes d’encadrement à long terme, un Bac professionnel technicien en chaudronnerie industrielle existe aussi. Enfin, après le Bac, une formation sanctionnée par un BTS Conception des processus de réalisation de produits est également envisageable. L’étudiant peut, avec son Bac+2, accéder au cursus Diplôme d’ingénieur à l’université.

Corrosion échangeur génie climatique
Prev

Corrosion échangeur génie climatique, les grandes lignes à retenir !

échangeur environnement
Next

Echangeur environnement, quels avantages ?