Echangeur environnement, quels avantages ?

Dans un contexte où le prix de l’énergie ne cesse de croître et que les sources d’énergies fossiles se raréfient, les industrielles et les particuliers sont contraints à opter pour de nouvelles solutions énergétiques. Cela permet, non seulement de faire une économie financière, mais aussi de réduire leurs empreintes environnementales. Parmi les solutions les plus adoptées par les industrielles se trouve l’échangeur thermique. Ce type de matériel constitue plus de la moitié des équipements de chauffage (ou de refroidissement) de diverses industries. Mais en quoi l’échangeur thermique est-il avantageux pour l’environnement ?

Le principal but de l’échangeur thermique

L’échangeur environnement est avant tout un appareil destiné à optimiser la consommation énergétique via le transfert de chaleur. Il occupe une place importante dans tous les systèmes thermiques, que ce soit pour un usage industriel, pour le bâtiment ou pour l’aéronautique.

La fonction principale de l’échangeur thermique est le transfert de l’énergie thermique d’un fluide vers un autre. Bien évidemment, les deux fluides sont à des niveaux de températures différents. Le transfert thermique se fait à travers une paroi conductrice. Ce dispositif permet ainsi de :

  • Préchauffer ou de refroidir du liquide ou du gaz ;

  • Récupérer de la chaleur pour la réintroduire dans le processus industriel ou dans le bâtiment ;

  • Réfrigérer l’air ou l’eau afin d’assurer la dissipation de l’énergie thermique non valorisable ;

  • Assurer la condensation de la vapeur ;
  • Rendre possible l’évaporation complète ou partielle d’un liquide.

Au sein d’une même usine, l’échangeur peut assurer plusieurs de ces fonctions.

Les points forts de l’échangeur environnement

échangeur environnementLe principal atout de l’échangeur environnement est l’économie qu’il permet par rapport au coût de l’énergie. Que ce soit pour un bâtiment ou pour les diverses chaînes de production industrielle, cet appareil aide à diminuer les coûts de chauffage jusqu’à 60 %. Cette diminution varie en fonction du site et des conditions de fonctionnement de l’échangeur.

L’économie de chauffage qu’il permet aide aussi à la réduction de la production de CO2. Cela est aussi valable pour les divers gaz à effet de serre qui peuvent se dégager lors des process de traitement industriel. En d’autres termes, cet équipement aide les entreprises et les industries à réduire leurs impacts sur la détérioration de l’environnement, notamment celle de la couche d’ozone.

Lorsque l’échangeur environnement est installé sur bâtiment dédié à l’élevage, il favorise aussi la réduction des émissions d’odeurs, d’ammoniacs et de poussières. D’ailleurs, il peut équiper aussi bien des bâtiments déjà existants ou ceux qui nécessitent encore un aménagement.

Outre cela, la matière à partir de laquelle l’échangeur thermique peut aussi constituer un très grand atout. Effectivement, il existe actuellement des échangeurs thermiques céramiques qui sont respectueux de l’environnement. Ce type d’échangeur diffère par leur efficacité. Il offre une meilleure récupération de la chaleur industrielle, ce qui conduit à réduire considérablement l’impact environnemental des industries. L’échangeur céramique est également plus léger et moins coûteux. Il a aussi le mérite d’être compatibles avec des températures extrêmes.

Les diverses applications de l’échangeur pour la protection de l’environnement

A part son fonctionnement qui aide à réduire la consommation d’énergie fossile, l’échangeur de chaleur contribue aussi à la préservation de l’environnement grâce à ses applications. Diverses applications de l’échangeur thermique permettent de réduire l’empreinte environnementale des industrielles et des particuliers.

Traitement des eaux usées

Il est bien connu que les eaux usées rejetées par les usines sont nocives pour l’environnement et la biodiversité. Elles ne peuvent pas être déversées dans la nature sans un traitement adéquat. L’échangeur thermique est un élément primordial pour chaque étape du traitement des eaux usées.

Pour le cas des usines de biogaz par exemple, la phase de digestion de la boue nécessite une conservation à une bonne température. Les échangeurs de chaleur spiralés sont parfaits pour ce processus. Il permet également de pré-réchauffer la boue brute avec la boue digérée et de récupérer l’énergie à l’entrée de la station d’épuration.

Récupération de la chaleur perdue lors de la transformation industrielle

La récupération de la chaleur fatale constitue également un atout non négligeable de l’échangeur par rapport à la protection de l’environnement. Cette chaleur fatale se rapporte à la chaleur perdue durant le processus de traitement et de transformation industrielle.

L’échangeur thermique environnement récupère et réutilise la chaleur fatale grâce à son transfert vers un autre milieu avant qu’elle ne soit rejetée. La récupération de cette chaleur peut se faire dans l’eau, dans l’air… A titre d’information, les rejets en question peuvent être de basse, de moyenne ou de haute température selon l’industrie. Ils varient de 30 à 100 °C pour l’industrie agro-alimentaire, la papeterie et l’industrie chimique. Pour la sidérurgie, la métallurgie ou l’industrie de production de verre, la chaleur fatale peut atteindre plus de 500 °C. L’exploitation de celle-ci via l’échangeur permet de la réutiliser et de ne pas dépenser en énergie pour réchauffer le bâtiment ou l’eau utilisée dans le processus de production.

chaudronnier industriel
Prev

En quoi consiste le métier de chaudronnier industriel ?

échangeur thermique air eau
Next

Dans quel cas opter pour un échangeur thermique air eau ?