Tôlerie industrielle, quels domaines d’application ?

De nombreux secteurs peuvent profiter des solutions innovantes proposées par la tôlerie industrielle. En fait, la tôlerie est une spécialité de la métallurgie. Elle se rapporte à un procédé de fabrication de métaux qui permet de produire de la tôle d’acier. Toutefois, il est important de distinguer « tôlerie industrielle » et « tôlerie fine ». Mais en quoi la tôlerie industrielle se distingue-t-elle ? Quels sont ses principaux domaines d’applications ? Comment se passe le processus de fabrication ?

Qu’entend-on par « tôle » ?

Lorsqu’il s’agit de tôlerie industrielle, il est d’abord question de « tôle ». Mais à quoi ce terme se réfère-t-il vraiment ? En fait, il regroupe toutes sortes de métal en feuille obtenu par laminage. Toutefois, deux types de tôle peuvent être obtenus selon le type de laminage :

  • Le laminage à froid – ici, les fabricants utilisent des feuilles d’acier fines ;

  • Le laminage à chaud – il s’effectue entre 800 et 1 200 °C. Le métal est écrasé entre 2 rouleaux et peut permettre d’avoir une tôle forte (avec une épaisseur de plus de 3 mm) ou une tôle mince (dont l’épaisseur est inférieure à 3 mm).

A part le laminage, la tôle peut aussi être dotée d’un revêtement anticorrosion. Dans ce cas, elle est dite « tôle galvanisée ».

Tôlerie fine et tôlerie industrielle, quelle différence ?

tôlerie industrielleMême si la « Tôlerie fine » et la « Tôlerie industrielle » sont toutes les deux nécessaires à l’industrie, elles diffèrent par les produits proposés. En effet, la tôlerie fine, appelée aussi tôlerie de précision, renvoie aux produits qui ont de très faibles épaisseurs. Ceux-ci peuvent être fabriqués soit à l’unité, soit en petite série. Ce qui n’est pas le cas de la tôlerie industrielle.

Concrètement, la tôlerie fine transforme les métaux (comme l’alu, l’inox, l’acier…) en de petites pièces. La découpe dans le domaine se fait généralement par laser, par poinçonnage ou par pliage. En ce qui concerne la tôlerie industrielle, plusieurs techniques entrent en jeu : le pliage, le soudage, le roulage et la découpe. Le but est de réaliser des objets en tôle de plus grande envergure comme les cuves, les bacs ou encore les cheminées.

Par ailleurs, le processus de fabrication dans la tôlerie industrielle comprend également la phase de finition. Celle-ci peut inclure la galvanisation, le zingage, le polissage, la passivation ou encore la peinture.

Enfin, il y a aussi la « tôlerie fine industrielle » qui est un domaine entre la tôlerie fine et la tôlerie industrielle. Elle correspond à la production au travail des pièces métalliques de faible épaisseur en de plus grandes quantités.

Les secteurs et domaines d’application de la tôlerie industrielle

L’industrie du métal produit actuellement tout un panel de matériaux pouvant être très sophistiqués. De ce fait, la tôlerie industrielle intervient dans divers domaines. Toute entreprise qui nécessite des pièces d’habillages, des boîtiers, des machines ou divers autres éléments en métal ont recours aux savoir-faire de ce domaine d’activité.

Ainsi, les domaines d’application de la tôlerie industrielle sont :

  • Le bâtiment ;
  • L’industrie chimique ;
  • Le traitement de l’air ;
  • L’isolation ;
  • Le mobilier d’intérieur ;
  • Les mobiliers urbains ;
  • L’industrie agroalimentaire ;
  • L’industrie pharmaceutique ;

En somme, toutes les firmes industrielles ont besoin d’utiliser des pièces en métaux produits par les spécialistes de la tôlerie industrielle.

Par ailleurs, les tôles produites peuvent s’utiliser de différentes manières selon les besoins et selon leurs caractéristiques :

  • Tôlerie à relief – souvent à surface bombée, elle est utilisée pour produire des revêtements de sol ayant des propriétés antidérapantes à l’instar du plancher des trains.

  • Tôle plane à surface lisse – ce type de tôle est généralement utilisé pour fabriquer des mobiliers métalliques comme les volets, les gouttières ou encore les portails.

  • La tôle ondulée – elle est souvent destinée à favoriser l’écoulement des eaux de pluie. Ainsi, la tôle ondulée est utilisée dans la fabrication de voitures ou de divers objets de déco.

Vous l’aurez remarqué, le domaine d’application de la tôlerie industrielle est très vaste. Il est même possible de fabriquer des pièces sur mesure (dimensions, formes, type de métal…) en fonction de vos besoins.

Pièce de tôlerie industrielle : processus de fabrication

Qu’il soit question de traiter l’acier, l’inox, l’aluminium ou le cuivre et les laitons, le processus de fabrication en tôlerie industrielle reste le même. Il comprend quelques grandes étapes qui commencent par la découpe. Celle-ci peut se faire au laser ou par jet d’eau. Le poinçonnage permet également de découper et de déformer la feuille de tôle à l’aide d’une presse CNC. Cette technique est couramment utilisée pour de grandes séries.

Ensuite, il y a le pliage. Ce procédé permet de mettre en forme la pièce. Il peut se faire selon deux techniques : le pliage en l’air et le pliage en frappe. S’ensuivent enfin les différentes composantes du parachèvement des pièces en tôle.

applications domestiques échangeur énergie
Prev

Quelles sont les principales applications domestiques échangeur énergie ?

colonnes de distillation
Next

Les colonnes de distillation : principe, caractéristiques techniques et applications