Quel est l’intérêt d’utiliser des métaux nobles en chaudronnerie ?

La chaudronnerie est un domaine essentiel au bon fonctionnement du secteur de l’industrie. Le métier de chaudronnier consiste à fabriquer des équipements industriels à partir de métaux en feuilles. Ces métaux sont en général des métaux nobles. Les équipements produits sont destinés à l’industrie agro-alimentaire, pharmaceutique, chimique, aéronautique ou encore à l’industrie de l’énergie. Mais en quoi opter pour du métal noble est-il avantageux en chaudronnerie ? Ci-après les explications !

Les métaux nobles sont des métaux très prisés, car inaltérables

Les principaux enjeux en chaudronnerie résident notamment dans la maîtrise des méthodes nécessaires à la conception des équipements et à la manipulation du métal utilisé. Ainsi, pour obtenir un produit fini de qualité, les chaudronniers sélectionnent soigneusement les métaux à utiliser.

C’est là tout l’intérêt des métaux qualifiés de « nobles ». En fait, ceux-ci sont réputés être inaltérables. Concrètement, ils résistent à diverses formes d’oxydation et de corrosion, et ne se dénaturent pas, même en étant exposés de manière prolongée à l’eau et à l’air.

Les métaux nobles sont appelés ainsi du fait de leurs propriétés d’oxydoréduction. Celles-ci leur permettent, d’avoir une résistance optimum face aux diverses méthodes employées dans la chaudronnerie (découpage, retreinte, planage, formage,…) et à leur utilisation dans un domaine en particulier, une fois la conception de l’équipement chaudronné terminée.

Une matière première très recherchée dans de nombreux domaines

métaux nobles en chaudronnerieGrâce à leurs propriétés, les métaux nobles répondent aux problématiques relatives à la corrosion et à la haute température auxquelles les ensembles chaudronnés doivent faire face. Ils sont utilisés en chaudronnerie pour réaliser des équipements et des ouvrages destinés à des domaines très variés.

  • Dans l’aéronautique, les métaux nobles sont destinés à fabriquer des éléments qui structurent l’avion ;

  • Dans l’industrie agro-alimentaire, les chaudronniers conçoivent les équipements nécessaires au stockage des produits alimentaires à partir de métaux nobles. Tel est par exemple le cas des cuves de stockage, les fours ou encore les mélangeurs et les tapis roulants ;

  • Dans le domaine du nucléaire, le chaudronnier travaille les métaux nobles pour fabriquer des contenants comme les cuves, les échangeurs ou encore les réservoirs ;

  • Dans l’industrie pharmaceutique, le métier du chaudronnier consiste à fabriquer des cuves à pression, des réservoirs coquillés ou encore des ballons de stockages des fluides ;

  • Dans le domaine de l’énergie, l’intervention du chaudronnier consiste en la fabrication de turbines, de chaudières, de réacteurs ou encore de conduites à partir de métaux nobles. Il peut également concevoir des pipelines et des citernes de stockage ;

  • Dans l’industrie des transports, le chaudronnier conçoit entre autres des châssis, et des carrosseries pour les véhicules et pour les TGV.

Il convient de souligner qu’avec les métaux nobles, le chaudronnier peut proposer des ouvrages résistants et entièrement fonctionnels. Ceux-ci ont également le mérite de pouvoir être conçus sur mesure en fonction des besoins de chaque industriel. D’ailleurs, il existe une multitude de métaux nobles que l’on peut utiliser dans le domaine de la chaudronnerie, et chacun d’entre eux revêt des particularités qui leur sont propres.

Les particularités de chaque métal noble en chaudronnerie

Vous l’aurez compris, chaque métal noble est choisi par le chaudronnier en fonction de ses caractéristiques, mais surtout en tenant compte des conditions d’utilisation de l’équipement à fabriquer. Découvrez alors ci-après les caractéristiques des métaux nobles les plus utilisés dans le domaine de la chaudronnerie.

  • Le ruthénium – il s’agit d’un métal noble très prisé en chaudronnerie du fait qu’il est inerte à la majorité des produits chimiques. Ce métal agit aussi en durcissant les alliages de palladium et de platine. Il peut aussi être utilisé pour les équipements relatifs aux contacts électriques.

  • Le palladium – ce métal fait aussi partie du groupe du platine. Il se caractérise surtout par le fait qu’il ne ternit pas à l’air. Sa température de fusion est faible, et le palladium est moins dense. Il est surtout utilisé dans le domaine de la chimie médicinale.

  • L’iridium – il s’agit d’un métal qui a une très importante résistance à la corrosion. L’iridium est généralement utilisé comme alliage et permet d’améliorer la résistance mécanique des matériaux.

  • L’argent – ce métal noble est aussi un métal précieux. Dans la fabrication de matériel chaudronnier, il est notamment utilisé dans les alliages. En effet, l’argent sert surtout à couvrir un autre métal. Il est apprécié pour sa malléabilité.

  • Le platine – très résistant à la corrosion, le platine est un must pour les creusets de four électrique.

Mécano-soudure
Prev

Qu’est-ce-qu’on entend exactement par mécano-soudure ?

mécano soudure
Next

Les principaux avantages de la mécano soudure et des structures mécano-soudées